La Liberté

La piste terroriste se précise à Paris

Jean-François Ricard a déclaré samedi que le tueur a eu des liens «avec des individus susceptibles d’appartenir à la mouvance salafiste». © Keystone
Jean-François Ricard a déclaré samedi que le tueur a eu des liens «avec des individus susceptibles d’appartenir à la mouvance salafiste». © Keystone
07.10.2019

Des liens entre le tueur de la préfecture de police et la mouvance salafiste ont été mis au jour

Benjamin masse, Paris

France » A la Préfecture de police de Paris, la sidération a laissé place à la colère et à la consternation. Trois jours après l’attaque qui a coûté la vie à quatre fonctionnaires de police, c’est en effet la piste terroriste qui est désormais privilégiée. Alors que l’enquête avait au départ été confiée au Parquet de Paris – l’hypothèse prioritaire étant celle d’un «coup de folie» ou d’une vengeance liée au travail –, les investigations ont été reprises vendredi par le Parquet national antiterroriste. Et ce, compte tenu de ce que l’on a appris au fil des heures concernant le profil du tueur.

Mickaël Harpon, informaticien de 45 ans, qui travaillait depuis 2003 à la Direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris (DRPP), aurait en effet été en contact «avec plusieurs individus susceptibles d’appartenir à la mouvance islamiste salafiste», a déclaré samedi le procureur antiterroriste Jean-François Ricard, lors d’une conférence de presse. Ont également alerté les e

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00