La Liberté

La Turquie réclame son dû à la Suède et la Finlande

Publié le 30.06.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Au lendemain de l’accord avec l’Otan, Ankara a demandé l’extradition de 33 personnes qu’elle considère comme terroristes.

La Turquie a aussitôt réclamé son dû à la Suède et la Finlande en avançant hier une demande d’extradition de 33 personnes qu’elle considère comme terroristes, au lendemain de l’accord signé à Madrid avec l’Otan.
Les ministres turcs, suédois et finlandais des Affaires étrangères ont signé mardi soir un mémorandum d’accord ouvrant l’accès des deux nations nordiques à l’Alliance atlantique. Stockholm et Helsinki ont rompu avec des décennies de neutralité pour demander leur adhésion à l’Otan face à la menace russe.
Mais le processus avait été bloqué depuis la mi-mai par Ankara qui exigeait de leur part une «entière coopération» dans la lutte contre le terrorisme. Ce à quoi les deux pays se sont formellement engagés mardi soir.

«Dans le cadre du nouvel accord, nous allons demander à la Finlande l’extradition de six membres du PKK et six membres de Fetö, et à la Suède d’extrader 10 membres de Fetö et 11 du PKK», a annoncé le ministre de la Justice Bekir Bozdag.
Les noms des 33 personnes réclamées n’ont pas été révélés. «Pas besoin de renvoyer un fichier», a estimé le ministre, laissant entendre que les deux capitales les connaissaient.

Mais le président finlandais, Sauli Niinistö, a rapidement douché les espérances en fin de journée devant la presse: «Toutes ces affaires ont été déjà résolues en Finlande» 
a-t-il affirmé.
«S’il s’agit d’une décision de justice, nous ne pouvons et nous n’allons rien faire» a-t-il prévenu en estimant que cet accord ne fait en réalité «pas vraiment de différence».
La Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) est classé comme organisation terroriste par Ankara et ses alliés occidentaux. Fetö est l’acronyme du mouvement fondé par le prédicateur Fethullah Gülen, installé au Etats-Unis et considéré par le président Recep Tayyip Erdogan comme l’instigateur de la tentative de coup d’Etat de juillet 2016.  ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Le feu en Gironde ne progresse plus

    France » En attendant les orages dimanche, le front des incendies s’est stabilisé.L’incendie «hors norme» de Gironde ne progressait plus hier après-midi,...
  • Fini les visas pour les Russes?

    Union européenne » Une interdiction de visa pour tous les Russes afin de sanctionner Moscou pour la guerre en Ukraine va être discutée fin août par l’Union...
  • Les décharges, bombes à CO₂

    Climat » Certaines décharges sont de grandes émettrices de méthane, l’un des plus importants gaz à effet de serre après le CO2, affirment des scientifiques de...
  • Un nouveau virus identifié en Chine

    Santé » Transmis par la musaraigne, Langya a déjà contaminé des dizaines de personnes. Plusieurs dizaines de personnes en Chine ont contracté un nouveau...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11