La Liberté

«La violence des images a joué un rôle»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La mort de George Floyd a déclenché un tsunami de réactions dans le monde, comme ici à Los Angeles. © Keystone
La mort de George Floyd a déclenché un tsunami de réactions dans le monde, comme ici à Los Angeles. © Keystone
Partager cet article sur:
09.06.2020

La mort de George Floyd a suscité une vague d’indignation à l’envergure inhabituelle. Analyse

Louis Rossier

Inégalités raciales » Les manifestations se poursuivent aux Etats-Unis deux semaines après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans décédé lors d’une violente intervention policière. Filmée par des passants et diffusée sur les réseaux sociaux, elle aura suscité une vague d’indignation internationale sans précédent.

Tandis que la ville de Houston se prépare à accueillir des milliers personnes pour l’enterrement de la victime, le sociologue Olivier Glassey, maître d’enseignement à l’Université de Lausanne (UNIL) et spécialiste du numérique, revient sur la mobilisation entraînée par cet événement tragique.

Comment analysez-vous cette mobilisation mondiale?

Olivier Glassey: Même si elle se distingue par la

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00