La Liberté

Le combat idéaliste d’une activiste

Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, est venue hier s’expliquer face au juge à Agrigente pour avoir accosté de force en vue de faire débarquer des migrants dans le sud de l’Italie. © Keystone
Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, est venue hier s’expliquer face au juge à Agrigente pour avoir accosté de force en vue de faire débarquer des migrants dans le sud de l’Italie. © Keystone
19.07.2019

La capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete, a appelé l’UE à prendre en main le problème des migrants

Ariel F. Dumont, Rome

Italie » Poursuivie pour désobéissance aux ordres donnés par le commandant d’un navire de guerre et incitation à l’immigration clandestine, la capitaine allemande Carola Rackete a comparu hier devant le tribunal d’Agrigente en Sicile.

Arrêtée le 29 juin dernier après avoir forcé l’entrée du port de Lampedusa pour débarquer 42 migrants repêchés en mer deux semaines auparavant, la jeune capitaine, âgée de 31 ans, a été libérée trois jours plus tard. La juge en charge du dossier a estimé que Carola Rackete avait agi pour sauver des vies humaines. Le Parquet d’Agrigente s’est pourvu en cassation contre cette décision d’où une nouvelle audience.

«L’emmerdeuse»

Hier matin, la jeune Allemande aux dreadlocks, qui parle cinq langues et a écrit une th&egra

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00