La Liberté

Le gouvernement durcit le ton contre les casseurs

Edouard Philippe a choisi de répondre par la fermeté. © Keystone
Edouard Philippe a choisi de répondre par la fermeté. © Keystone
09.01.2019

France » L’exécutif veut adopter une loi empêchant les casseurs de participer aux manifestations de gilets jaunes.

C’est donc la voie de la fermeté qu’a choisie le premier ministre pour répondre aux nouvelles violences qui ont émaillé l’acte huit de la mobilisation des gilets jaunes, samedi dernier. «Nous ne pouvons pas accepter que certains profitent de ces manifestations pour déborder, pour casser, pour brûler. Ceux-là n’auront jamais le dernier mot dans notre pays», a martelé Edouard Philippe, lundi soir, lors du Journal de 20 h de TF1.

L’hôte de Matignon a également annoncé un arsenal de mesures voué à durcir la législation française en matière de lutte contre la violence, et en particulier le phénomène des casseurs, devenu récurrent lors des manifestations en France – quelle que soit d’ailleurs la mobilisation en question.

Cette politique se déclinera en deux temps: d’abord, de manière pragmatique, par un renforcement du dispositif prévu pour l’acte 9 du mou

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00