La Liberté

Le pari n’est pas gagné

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le premier ministre italien Giuseppe Conte a présenté hier sa démission faute de majorité au parlement. Il va désormais tenter de former un nouveau gouvernement. © Keystone
Le premier ministre italien Giuseppe Conte a présenté hier sa démission faute de majorité au parlement. Il va désormais tenter de former un nouveau gouvernement. © Keystone
Partager cet article sur:
27.01.2021

La démission de Giuseppe Conte plonge l’Italie dans l’incertitude

Eric Jozsef, Rome

Italie » A l’occasion de son message de fin d’année, le président de la République italienne, Sergio Mattarella, avait invité il y a moins d’un mois les forces politiques à prendre leurs responsabilités en cette période de pandémie et devant la perspective du plan de relance européen. «C’est le temps des bâtisseurs, on ne doit pas perdre de temps», avait-il martelé, ajoutant qu’«il ne faut pas gâcher les énergies et les opportunités pour poursuivre d’illusoires avantages personnels». Des paroles vaines.

Lundi, le premier ministre, Giuseppe Conte, a en effet pris acte qu’il ne disposait plus des soutiens politiques suffisants pour aller de l’avant après la défection d’Italia Viva, la petite formation de l’ancien président du Conseil Matteo Renzi, en raison notamment de divergences sur la politique sanitaire et économique du gouvernement. Giuseppe Conte est monté hier au palais du Quirinal à Rome pour présenter la démission de son cabinet au chef de l’Etat, lequel va entamer r

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00