La Liberté

Le scrutin se joue sur la corruption

La Roumanie est secouée depuis près d’une année par des manifestations réclamant la démission du gouvernement social-démocrate, l’accusant de «corruption» et de vouloir «contrôler la justice». © Keystone
La Roumanie est secouée depuis près d’une année par des manifestations réclamant la démission du gouvernement social-démocrate, l’accusant de «corruption» et de vouloir «contrôler la justice». © Keystone
25.05.2019

En Roumanie, la campagne s’est cristallisée sur la gauche populiste, accusée de miner l’Etat de droit

Maria Udrescu

Bucarest » Dernière ligne droite, en Roumanie aussi, avant les élections européennes de demain. La campagne s’est cristallisée sur le Parti social-démocrate (PSD), plus particulièrement sur son chef de file Liviu Dragnea, perçu par l’opposition comme l’incarnation de la corruption, ou comme l’allié du «peuple» par son électorat. A travers ce prisme pro/anti-PSD, se dessine une société polarisée entre les gagnants et les désillusionnés de la transition démocratique et libérale. Tandis que la question de la défense de l’Etat de droit, au cœur du référendum convoqué également demain, pose celle du choix de la place de la Roumanie dans l’Union, entre le noyau des Etats proeuropéens et celui du Hongrois «illibéral» Orban.

Bras de fer avec l’UE

Depuis 2017, les sociaux-démocrates ont multiplié les réformes controversées de la justice, s’engageant dans un bras de fer avec l’Union européenne, alors même que la Roumanie en assure la présidence tournante. Selon la Commission, ces lois

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00