La Liberté

Le tourisme vaccinal de la Péninsule

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le président de la région du Latium, Nicola Zingaretti (à droite), a visité un centre de vaccination à Rome, hier. © Keystone
Le président de la région du Latium, Nicola Zingaretti (à droite), a visité un centre de vaccination à Rome, hier. © Keystone
Partager cet article sur:
12.04.2021

De plus en plus d’Italiens essayent de se rendre en Serbie, qui propose des vaccins gratuitement

Ariel F. Dumont, Rome

Tentatives » Les Italiennes et Italiens boudent le vaccin Astrazeneca, récemment rebaptisé Vaxzevria. Beaucoup annulent leur rendez-vous de vaccination en raison de ce produit et essayent d’organiser un voyage en Serbie pour y bénéficier d’autres marques. D’autant plus que la vaccination y est gratuite.

Après les 222 cas de thromboses détectés sur un total d’environ 34 millions de patients vaccinés dans le monde, le vaccin d’Astrazeneca n’a plus la cote. Cette évidence scientifique ne suffit pas à rassurer les populations, qui boudent la seule et unique prophylaxie, sur les quatre vaccins actuellement autorisés, qui a été entièrement conçue et développée en Europe.

L’Agence européenne du médicament (EMA) a bien tenté la semaine dernière de rassurer les esprits en r&eacut

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00