La Liberté

Le Yémen est replongé dans le chaos

12.08.2019

Moyen-Orient » L’Arabie saoudite frappe les séparatistes du sud, supposés être ses alliés.

L’Arabie saoudite a mené tôt hier des frappes à Aden contre des séparatistes du sud du Yémen, pourtant supposés être ses alliés. Ces raids sont survenus après des combats qui ont fait 40 morts et 260 blessés, et plongent davantage le pays en guerre dans le chaos.

Ce bilan a été annoncé par l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui s’est inquiétée d’une aggravation de la crise humanitaire au Yémen. «Il est douloureux de constater que pendant l’Aïd al-Adha, les familles pleurent la mort de leurs proches au lieu de célébrer (cette fête) dans la paix et l’harmonie», a dit Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l’ONU.

Des combats entre séparatistes réclamant l’indépendance du sud du Yémen et unités gouvernementales ont éclaté mercredi dans la grande ville d’Aden.

Ils sont venus s’ajouter à la guerre principale qui oppose depuis cinq ans les rebelles chiites Houthis au Gouvernement du Yémen, soutenu par une coalition militaire menée par l’Arabie saoudite. Samedi, des combattants séparatistes se sont emparés du palais présidentiel à Aden et de trois casernes.

Hier, la coalition a mené une frappe contre les séparatistes, pour qu’ils se retirent des positions qu’ils ont prises. Même si le président yéménite Hadi vit à Riyad, la prise du palais n’en demeure pas moins symbolique. ATS/AFP

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00