La Liberté

Les excuses de Macron aux harkis

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Lors d’une cérémonie hier à l’Elysée, le président Macron a notamment décoré un ancien harki de la légion d’honneur. © Keystone
Lors d’une cérémonie hier à l’Elysée, le président Macron a notamment décoré un ancien harki de la légion d’honneur. © Keystone
Partager cet article sur:
21.09.2021

Le président demande pardon aux Algériens ayant combattu aux côtés de l’armée française

Victor Boiteau

Guerre d’Algérie » L’entourage du chef de l’Etat avait promis un «nouveau chapitre» à propos de la mémoire des harkis, visant à sortir de «l’ambiguïté mémorielle», entre «non-dits et déni». Rien ne laissait pourtant présager que le président de la République demanderait pardon, hier, aux anciens combattants algériens abandonnés par la France à la fin de la guerre d’Algérie, et à leurs descendants, accueillis en métropole dans des conditions indignes, «au mépris de toutes les valeurs qui fondent la France».

«Au nom de la France, je dis aux harkis et à leurs enfants, à voix haute et solennelle, que la République a alors contracté à leur égard une dette, a ainsi exprimé Emmanuel Macron, devant près de 300 invités à l’Elysée, cinq jours avant la journée d’hommage national. Aux combattants, je veux dire notre reconnaissance. Nous n’oublierons pas. Aux combattants abandonnés, à leurs familles qui ont subi les camps, la prison, le déni, je demande pardon, nous n’oublierons pas.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00