La Liberté

Les Kurdes trahis par Donald Trump

Des véhicules blindés turcs effectuent déjà depuis plusieurs mois des patrouilles sous contrôle américain dans la prétendue «zone de sécurité» du côté syrien. © Keystone
Des véhicules blindés turcs effectuent déjà depuis plusieurs mois des patrouilles sous contrôle américain dans la prétendue «zone de sécurité» du côté syrien. © Keystone
Les Kurdes trahis par Donald Trump © Keystone
Les Kurdes trahis par Donald Trump © Keystone
08.10.2019

L’annonce du retrait américain du nord de la Syrie ouvre la voie à une offensive turque contre les Kurdes

Pierre Alonso, Célian Macé, Frédéric Autran

Proche-Orient » En quelques mots, Donald Trump a fracassé l’équilibre instable des forces en lutte dans le nord de la Syrie. Dans un communiqué laconique, dimanche soir, la Maison-Blanche a annoncé le retrait des soldats américains présents le long de la frontière turque. Depuis 2015, ils y soutenaient les Forces démocratiques syriennes (FDS), composées en grande majorité de combattants kurdes, dans leur combat contre l’Etat islamique (EI). Le départ des troupes américaines laisse donc le champ libre à l’armée turque dans le Nord-Est syrien pour une «opération prévue de longue date», selon Donald Trump, qui précise même que celle-ci interviendra «bientôt».

Le président américain a ordonné ce repli après une conversation téléphonique avec son homologue tur

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00