La Liberté

Les médecins italiens sur le qui-vive

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La semaine dernière à Rome, des manifestants issus de la profession médicale ont dénoncé la fragilité du système national de santé. © Keystone
La semaine dernière à Rome, des manifestants issus de la profession médicale ont dénoncé la fragilité du système national de santé. © Keystone
Partager cet article sur:
02.06.2020

Les médecins italiens se préparent à une deuxième vague de coronavirus

Ariel F. Dumont, Rome

Pandémie » L’Italie peut enfin respirer. A la fin mai, un peu moins de 500 patients étaient hospitalisés en thérapie intensive, alors qu’ils étaient 4068 le 3 avril dernier, au moment du pic de l’épidémie de Covid-19 qui a déjà fait 33’475 morts. Epuisés par une surcharge de travail, les médecins sont quasiment au bord de la rupture. Ils n’en restent pas moins sur le qui-vive, au moment où le pays rouvre ses frontières ce 3 juin, décision que la Suisse juge prématurée.

Trois mois après la découverte du patient «zéro» originaire de Codogne, la communauté médicale craint un rebond de la contamination car avec le déconfinement, les Italiens ont redécouvert l’envie de vivre. Dans certaines villes d’ailleurs, les gestes barrières ne sont déj&agra

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00