La Liberté

Les pays qui peuvent reforester

22.10.2019

Climat » Brésil, Chine, Indonésie et Union européenne sont les zones où le potentiel d’action pour ne pas dépasser 1,5 °C de réchauffement via une meilleure gestion des terres, en particulier des forêts, est le plus élevé, selon une étude publiée hier. Viennent ensuite l’Inde, la Russie, le Mexique, les Etats-Unis, l’Australie et la Colombie.

Ces travaux, parus dans Nature Climate Change, déroulent une feuille de route pour réduire de 50% par décennie entre 2020 et 2050 les émissions liées à l’utilisation des terres. Soit une baisse de 85% d’ici 2050. «Ces dix pays représentent environ 50% des émissions liées à l’utilisation des terres, leur action est donc essentielle», a indiqué Stephanie Roe, auteure principale de l’étude.

L’utilisation des terres comprend la gestion des forêts (déforestation, reforestation), la préservation et la restauration d’autres milieux naturels (tourbières, mangroves, marécages, etc.) et les pratiques agricoles (agroforesterie, semences, engrais, gestion du fumier, entretien des pâturages, etc.). Cette étude a montré, souligne Stephanie Roe (Université de Virginie), que les réductions possibles de ces émissions ne se situent pas que «dans les forêts tropicales, qui concentrent beaucoup d’attention». ats/afp

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00