La Liberté

Les procureurs saisissent la justice

Cody Wilson, Texan trentenaire décrit comme «crypto-anarchiste», présente une arme en plastique réalisée par une imprimante en 3D. © Keystone
Cody Wilson, Texan trentenaire décrit comme «crypto-anarchiste», présente une arme en plastique réalisée par une imprimante en 3D. © Keystone
02.08.2018

Armes réalisées avec une imprimante en 3D: l’autorisation du Gouvernement américain est bloquée

Isabelle Hanne, Washington

Armement »  Malgré ses allures de jouet, crosse noire et canon blanc, le «Liberator» est au centre d’une bataille judiciaire et politique. Les plans de ce petit pistolet indétectable, en plastique rigide ABS et conçu pour être fabriqué par une imprimante 3D, devaient être mis en ligne hier aux Etats-Unis, conséquence d’un accord passé fin juin entre le Gouvernement américain et son créateur, Cody Wilson, un Texan trentenaire décrit comme «crypto-anarchiste». Mais les procureurs de huit Etats et de Washington DC ont saisi la justice, qui a suspendu temporairement l’autorisation.

Sur le site internet de son organisation, Defense Distributed, qui se définit comme une «entreprise privée de défense et de technologie dans l’intérêt du public», Cody Wilson avait publié en 2013 le manuel d&rs

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00