La Liberté

Macron en opération déminage

Le chef de l’Etat s’est surtout voulu pédagogique et a tenté de désamorcer les procès en arrogance. © Keystone
Le chef de l’Etat s’est surtout voulu pédagogique et a tenté de désamorcer les procès en arrogance. © Keystone
10.07.2018

Devant le Congrès réuni à Versailles, le président a tenté de répondre aux critiques qui pleuvent sur lui

Benjamin Masse, Paris

France »   Devant les deux Chambres réunies en Congrès à Versailles, hier après-midi, le président de la République a tenté de répondre point par points aux critiques qui pleuvent sur lui depuis plusieurs semaines.

Macron a commencé par se livrer à un exercice d’humilité, exercice qui lui est peu familier. «Je sais que je ne peux pas tout, je sais que je ne réussis pas tout», a-t-il lancé. Avant d’ajouter: «Tout président connaît le doute, je n’y fais pas exception. Si on est réaliste, on porte l’humilité – ô combien! –, mais l’humilité pour soi, pas pour la France!»

L’hôte de l’Elysée a aussi voulu répondre au reproche qui lui est fait de venir devant le Congrès en majesté, sans rester pour répondre aux parlementaires. Le président s’est engagé à se plier l’an prochain à l’exercice des questions-réponses. «J’ai demandé au gouvernement de déposer un amendement (au projet de révision constitutionnelle, ndlr) pour permettre, lors du prochain Congrès, que je puisse non seul

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00