La Liberté

Nicolas Sarkozy face aux juges

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Nicolas Sarkozy a dénoncé hier les «infamies avec lesquelles on [le] poursuit depuis six ans». © Keystone
Nicolas Sarkozy a dénoncé hier les «infamies avec lesquelles on [le] poursuit depuis six ans». © Keystone
Partager cet article sur:
01.12.2020

L’ancien président est soupçonné de tentative de corruption dans l’affaire dite des écoutes

Benjamin Masse, Paris

France » Un ancien président à la barre du tribunal en tant qu’accusé: c’est l’événement judiciaire inédit qui s’est produit hier devant le Tribunal correctionnel de Paris. Il s’agit en l’occurrence de Nicolas Sarkozy, mis en cause pour trafic d’influence et corruption dans l’affaire dite des écoutes.

Le procès devait démarrer la semaine passée, mais il a été ajourné le temps d’examiner l’état de santé d’un autre prévenu, l’ancien magistrat Gilbert Azibert, qui arguait de la fragilité de son état physique pour ne pas se présenter devant le tribunal. Après examen médical, il a finalement été sommé de venir s’expliquer devant la justice.

Des «infamies»

Nicolas Sarkozy, lui-même ancien avocat, avait accepté lui d’emblée de venir se justifier. Il était bien là, hier, pour se défendre, avec comme souvent chez lui un mélange entre sa combativité naturelle et la dignité conférée par la haute fonction qu’il a autrefois occupée. Très droit, il évoque les «infamies avec lesquelle

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00