La Liberté

«On a vendu le pays, c’est fini»

Même si le tourisme a repris du poil de la bête et que les chiffres pointent une reprise économique, la population n’a pas fini de manger son pain noir. © Keystone
Même si le tourisme a repris du poil de la bête et que les chiffres pointent une reprise économique, la population n’a pas fini de manger son pain noir. © Keystone
22.08.2018

Saignés à blanc, les Grecs ne voient pas le bout du tunnel, malgré la sortie de la tutelle européenne

Angélique Kourounis, Athènes

Grèce » «De quelle sortie de crise vous parlez? C’est une farce! Même dans 850 ans, la Grèce sera en crise. On a vendu le pays, c’est fini!» La réponse a fusé de la bouche de ce propriétaire de bijouterie rencontré dans le quartier de Plaka, au pied de l’Acropole. Si la Grèce est sortie officiellement lundi du troisième et dernier plan de sauvetage, la réalité du terrain a vite fait de doucher le moindre espoir d’amélioration de la situation de la population.

Selon un récent sondage réalisé par la société Nielsen, 75% des Grecs ne croient pas en une sortie de la crise dans les douze prochains mois et sept sur dix diminuent toujours leurs dépenses en matière de loisirs, habillement ou sorties. «Moi, je ne vois rien», se désole Katerina, la soixantaine. Elle tient depuis des ann&eacut

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00