La Liberté

Ovni politique, Kaïs Saïed passe en tête

Professeur de droit sans parti, sans organisation politique, Kaïs Saïed est une énigme. © Keystone
Professeur de droit sans parti, sans organisation politique, Kaïs Saïed est une énigme. © Keystone
17.09.2019

Le premier tour de la présidentielle tunisienne a été marqué par une forte abstention et des surprises

Célian Macé

Tunisie » Dans un système démocratique, les élections peuvent toujours réserver des surprises. La Tunisie – et son modèle unique dans le monde arabe depuis la chute de Zine el-Abidine Ben Ali, en 2011 – vient d’en faire l’éclatante démonstration en envoyant l’ovni politique Kaïs Saïed, 61 ans, survoler le premier tour de l’élection présidentielle de dimanche.

D’après des résultats provisoires portant sur 52% des bulletins dépouillés, ce professeur de droit sans parti, sans organisation politique, ni association derrière lui a recueilli près de 19% des voix, soit 4 points au-dessus de Nabil Karoui, magnat des médias actuellement en détention provisoire. Les formations au pouvoir depuis la révolution ont été sèchement balayées: le candidat du parti d’inspiration islamiste Ennahdha, Abdelfattah Mourou (13,1%) arrive troisième.

«Rejet de l’élite»

Kaïs Saïed est une énigme. «C’est un cas d’école, qui va à l’encontre de tout ce qu’on nous inculque en matière de science politi

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00