La Liberté

Paris renonce en partie aux 80 km/h

18.05.2019

France » Le gouvernement fait marche arrière et renonce à la limitation à 80 km/h sur les routes départementales.

Le Gouvernement français a effectué un revirement spectaculaire en renonçant à la limitation à 80 km/h sur les routes départementales. Le premier ministre Edouard Philippe a en effet ouvert la voie jeudi à un assouplissement par l’Assemblée nationale de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires, une mesure impopulaire dont il a été l’initiateur, et considérée comme l’un des détonateurs de la crise des gilets jaunes. L’Assemblé a donné son aval dans la foulée à cet assouplissement dans la nuit de jeudi à hier.

Les 80 km/h, considérés comme efficaces par la plupart des experts de la sécurité routière, sont dénoncés comme le symbole des villes déconnectées de la vie quotidienne des campagnes. Selon les sondages réalisés ces derniers mois, près de huit Français sur dix sont favorables à l’abandon ou du moins à l’assouplissement de la mesure.

L’affaire était devenue très politique. En pleine crise des gilets jaunes, Emmanuel Macron avait admis en janvier qu’il faudrait une solution plus intelligente, autorisant les élus locaux à définir eux-mêmes la vitesse sur les départementales plutôt que de l’imposer depuis Paris

A dix jours des élections européennes, un scrutin que la majorité veut à tout prix gagner, le premier ministre a donc été lâché par l’Elysée.

ats/afp

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00