La Liberté

Pas le droit de tomber malade

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A l’instar de ce cow-boy nu à Times Square, beaucoup d’Américains se retrouvent fort dépourvus face à la pandémie. © Keystone
A l’instar de ce cow-boy nu à Times Square, beaucoup d’Américains se retrouvent fort dépourvus face à la pandémie. © Keystone
Partager cet article sur:
25.03.2020

Comme des millions d’Américains, Carl Gibson n’a pas les moyens de se payer une assurance santé

Kessava Packiry, New York

Etats-Unis » Carl Gibson mange sainement, boit beaucoup d’eau, se lave régulièrement les mains et fait quotidiennement de l’exercice. C’est sa stratégie pour rester en bonne santé. Car cet homme de 32 ans n’a simplement pas les moyens de consulter un médecin ou de s’offrir des soins. «Je fais partie des 27,5 millions d’Américains qui n’ont pas d’assurance-maladie. Dans ce pays, les soins ne sont pas un droit, mais un bien accessible à ceux qui en ont les moyens.»

C’est l’un des nombreux paradoxes des Etats-Unis, qui se targuent d’être la première économie mondiale mais qui possèdent toujours un système de santé défaillant. Une défaillance que le coronavirus est en train de mettre encore plus en évidence. Cette pandémie inquiète d’ailleurs sérieusement Carl Gibson. Le virus, dit-il, pourrait se propager rapidement par le biais de toutes les personnes qui, comme lui, n’ont aucun moyen d’obtenir des soins en cas d’apparition de symptômes.

Des primes trop chères

Chroniqueur

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00