La Liberté

«Pékin vise les opposants»

La cheffe de l’Exécutif hongkongais, Carrie Lam, ici lors d’une inauguration de ligne ferroviaire, agit dans l’intérêt de Pékin. © Keystone
La cheffe de l’Exécutif hongkongais, Carrie Lam, ici lors d’une inauguration de ligne ferroviaire, agit dans l’intérêt de Pékin. © Keystone
12.06.2019

L’Exécutif prochinois de Hong Kong est décidé à voter la loi qui hérisse l’ex-colonie

Rosa Brostra, Hong Kong

Chine » Trois jours après la plus grande manifestation à Hong Kong depuis la rétrocession, c’est une tout autre bataille qui s’engage aujourd’hui, technique et juridique, à coups d’amendements et non plus de slogans. Mais les chances de l’opposition parlementaire d’empêcher la légalisation très controversée des extraditions vers la Chine continentale semblent bien minces. Même si un million de personnes ont défilé dimanche dans les rues de Hong Kong, l’exécutif n’a pas affiché une réelle volonté d’amender son projet. Il a simplement précisé hier que le texte serait soumis au vote le 20 juin, après soixante-six heures de débat. 153 amendements ont été déposés.

Voilà des semaines que la colère monte au sein de larges fractions de la société hongkongaise. Elle estime que la justice – dont l’indépendance est garantie par l’accord de rétrocession entre Londres et Pékin en 1997 – ne peut commencer à livrer quiconque à un système judiciaire chinois réputé opaque, corrompu et soumis

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00