La Liberté

Pleins pouvoirs pour Orban

Partager cet article sur:
31.03.2020

Hongrie » Le premier ministre hongrois Viktor Orban a obtenu hier le feu vert du Parlement pour légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée pour lutter contre le nouveau coronavirus. L’opposition juge ce dispositif «disproportionné».

En Hongrie, mais aussi à l’étranger, le texte est vu par ses détracteurs comme un instrument destiné à cimenter le contrôle du gouvernement national-conservateur, en prenant la pandémie comme prétexte.

La loi instaure également jusqu’à cinq ans de prison pour la diffusion de «fausses nouvelles» sur le virus ou les mesures du gouvernement, alors que les rares médias indépendants du pays font régulièrement l’objet de telles accusations.

Les nouvelles dispositions permettent à M. Orban de prolonger indéfiniment l’état d’urgence en vigueur depuis le 11 mars, sans demander l’aval du Parlement. Aucune élection ne peut se tenir dans ce contexte.

Sous ce régime, le gouvernement peut «suspendre l’utilisation de certaines lois par décret (…) et introduire d’autres mesures extraordinaires», dans le but de garantir «santé, sécurité personnelle et matérielle des citoyens, ainsi que l’économie».

ats/afp

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00