La Liberté

Polémique sur les morts de la mer

Les navires des ONG allemandes Sea-Watch et Sea-Eye, ici à la manœuvre au large de Malte, ont lancé hier un cri d’alarme pour trouver un port où débarquer. © Keystone
Les navires des ONG allemandes Sea-Watch et Sea-Eye, ici à la manœuvre au large de Malte, ont lancé hier un cri d’alarme pour trouver un port où débarquer. © Keystone
08.01.2019

Alors que de nouveaux bateaux de migrants ne trouvent pas de port de débarquement, la politique des ports fermés en Italie a provoqué des effets contradictoires en matière de mortalité en Méditerranée

Ariel F. Dumont, Rome

Méditerranée » «La situation à bord est devenue intenable, certains refusent de s’alimenter.» Les représentants de l’ONG allemande Sea-Watch ont lancé ce mardi, à l’instar du pape François, un cri d’alarme. Objectif: trouver un havre pour les 49 migrants bloqués depuis bientôt trois semaines sur deux bateaux d’ONG allemandes au large de Malte. Plusieurs pays se disent prêts à en accueillir, mais aucun accord n’a encore été trouvé pour qu’ils débarquent à Malte.

Cette situation d’urgence à répétition ne semble plus guère interpeller la communauté internationale, alors que la vague migratoire vers l’Italie a sensiblement baissé en 2018. Une décrue illustrée par le nombre en baisse de migrants morts en mer, le plus souvent dans l’impas

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00