La Liberté

Première dame assoiffée de pouvoir

13.11.2017

Au Zimbabwe, Grace Mugabe ne cache pas son ambition présidentielle. Elle espère succéder à son mari

Patricia Huon, Johannesburg

Afrique australe »   Sa liaison avec Robert Mugabe alors qu’il était encore marié puis ses virées shopping dans des boutiques de luxe l’ont rendue peu populaire. Pourtant, Grace Mugabe ne cache plus son ambition présidentielle pour 2018. Robert Mugabe est-il sur le point d’adouber son épouse pour lui succéder? Le président zimbabwéen a provoqué un séisme au sein de son parti, la Zanu-PF, en limogeant lundi dernier son vice-président, Emmerson Mnangagwa. Une victoire pour la première dame, qui a réussi à écarter son principal rival.

«Pour se débarrasser d’un serpent, il faut le frapper sur la tête», clamait-elle, la veille, lors d’un rassemblement des jeunes du parti au pouvoir, à Harare. Grace Mugabe ne s’embarrasse pas de formules de politesse quand elle s’en prend à ses ennemis. La prophétie n’a pas tardé à se réaliser. Dès le lendemain, son époux, âgé de 93 ans, a démis de ses fonctions son bras droit, l’accusant de «manque de loyauté».

Un coup sur le crâne

La décision

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Dans les oreilles des programmateurs
Dans les oreilles des programmateurs

Cet été, découvrez les coups de coeur musicaux des programmateurs des festivals du canton.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00