La Liberté

Protéger les fonctionnaires

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
24.10.2020

France » Le Gouvernement français entend renforcer son projet de loi contre le séparatisme, après la décapitation d’un professeur en région parisienne.

Le gouvernement veut sanctionner ceux qui publient, en ligne notamment, des informations personnelles «mettant en danger la vie d’autrui». A l’issue d’un Conseil de défense de plus de deux heures, le premier ministre Jean Castex a annoncé hier que deux dispositions allaient venir «parachever» ce texte, qui sera présenté en Conseil des ministres le 9 décembre et dont le parlement sera saisi d’ici à la fin de l’année.

Y figurera d’abord «la possibilité de sanctionner ceux qui mettent en ligne des informations personnelles mettant en danger la vie d’autrui, comme par exemple un professeur», a-t-il affirmé, une semaine jour pour jour après l’assassinat de Samuel Paty.

Deuxième mesure: «le renforcement de la protection des fonctionnaires et des agents publics en pénalisant ceux qui font pression sur eux, comme cela s’e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00