La Liberté

Renzi dynamite le paysage politique

Matteo Renzi, qui a dirigé le gouvernement entre 2014 et 2016, a sans doute l’ambition de devenir le chef de file des modérés. © KEYSTONE
Matteo Renzi, qui a dirigé le gouvernement entre 2014 et 2016, a sans doute l’ambition de devenir le chef de file des modérés. © KEYSTONE
18.09.2019

L’ancien premier ministre quitte le Parti démocrate pour créer sa propre formation. Et dit soutenir Conte

Valérie Dupont

Italie » «Je crois qu’il y a de la place pour une chose nouvelle, qui n’est ni du centre, ni de gauche, mais qui occupe l’espace le moins utilisé par la politique italienne: l’espace du futur. Ce qui me pousse à abandonner le Parti démocrate est le manque de vision sur le futur.» Voilà l’explication, plutôt légère, donnée par Matteo Renzi au quotidien La Repubblica, qui publiait hier l’interview de l’ancien président du Conseil des ministres, annonçant la scission du centre gauche. Celui qui prétendait envoyer à la casse tous les vieux du parti fondé par Romano Prodi, lorsqu’il en est devenu le secrétaire en 2013, a finalement décidé de tirer sa révérence.

C’était dans l’air depuis quelques mois, mais la formation du gouvernement Conte-bis, fortement voulue par Matt

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00