La Liberté

Retour à la vie d’avant

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Le confinement nous a touchés de plein fouet. Tout le monde s’est retrouvé au chômage partiel à déprimer chez soi. Il fallait faire quelque chose», explique Dirk Neubauer, le maire d’Augustusburg. © Thomas Schnee
«Le confinement nous a touchés de plein fouet. Tout le monde s’est retrouvé au chômage partiel à déprimer chez soi. Il fallait faire quelque chose», explique Dirk Neubauer, le maire d’Augustusburg. © Thomas Schnee
Partager cet article sur:
08.04.2021

Dans le cadre d’un projet expérimental, la petite ville saxonne d’Augustusburg s’est déconfinée

Thomas Schnee, Augustusburg

Allemagne L «Mais qu’est-ce que le corona warn buzzer?» Dirk Neubauer, maire d’Augustusburg (4500 habitants) brandit un petit boîtier noir avec satisfaction. «C’est un appareil qui communique sans fil par Bluetooth. Il a été construit par une entreprise de la région. Et c’est une pièce centrale de notre projet. Il permet en effet de contrôler les gens testés négatifs, par exemple quand ils entrent et sortent du musée ou d’un restaurant. Ceci via un code QR et un processus qui préserve l’anonymat», explique ce quinquagénaire à la peau tannée par le grand air, en montrant les boîtes de buzzers entreposées dans la galerie d’art communale, vide depuis plus de six mois.

Depuis le 1er avril, Augustusburg est l’un des quelques lieux privilégiés qui, en Allemagne, ont obtenu le droit d’exp&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00