La Liberté

Rohingya toujours menacés

17.09.2019

Birmanie » Les quelque 600 000 Rohingya restant en Birmanie vivent sous la menace d’un «génocide», ont alerté hier des d’enquêteurs de l’ONU, demandant que les responsables soient traduits devant la Cour pénale internationale (CPI).

Dans un rapport, la Mission d’établissement des faits de l’ONU sur la Birmanie indique avoir des «motifs raisonnables de conclure que les éléments de preuve qui permettent de déduire l’intention génocidaire de l’Etat (…) se sont renforcés» depuis l’an dernier et «qu’il existe un risque sérieux que des actes génocidaires puissent se produire ou se reproduire».

Il en va de la «responsabilité de l’Etat», ce qui «signifie que la Birmanie devrait être traduite devant la CPI pour manquement aux obligations qui lui incombent en vertu de la Convention sur le génocide de 1948». ATS/AFP

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00