La Liberté

Salvini renvoyé en justice par le Sénat

Matteo Salvini entend prendre à témoin l’opinion publique – une bonne partie des Italiens a approuvé sa politique migratoire – et se présenter au procès comme une victime. © Keystone
Matteo Salvini entend prendre à témoin l’opinion publique – une bonne partie des Italiens a approuvé sa politique migratoire – et se présenter au procès comme une victime. © Keystone
13.02.2020

L’ex-ministre de l’Intérieur risque 15 ans de réclusion pour avoir interdit à des migrants de débarquer

Eric Jozsef, Rome

Italie » En août, à la veille de rompre définitivement son alliance gouvernementale avec le Mouvement 5 étoiles (M5S), Matteo Salvini, se sentant tout-puissant au vu de sondages favorables, avait déclaré qu’il souhaitait obtenir les pleins pouvoirs de la part des Italiens. Non seulement le leader de la Ligue n’a pas réussi à obtenir la dissolution du parlement et de nouvelles élections pour le propulser au palais Chigi, mais il va aussi devoir répondre devant la justice «d’abus de pouvoir et de séquestration de personnes».

Hier soir, le Sénat italien a en effet levé son immunité parlementaire par 152 voix (contre 76), celles de la gauche et de ses anciens alliés du M5S qui l’ont définitivement lâché et qui forment aujourd’hui la nouvelle coalition gouvernementale, avec le Parti démocrate (PD) et quelques formations mineures.

«Devoir sacré»

L’ex-ministre de l’Intérieur est accusé par le Tribunal de Catane d’avoir bloqué 116 migrants à bord du Gregoretti pendant plusieurs

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00