La Liberté

Surpêche à la chinoise

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Surpêche à la chinoise
Surpêche à la chinoise
Partager cet article sur:
26.10.2020

La flotte chinoise met en danger diverses espèces à travers la planète par ses pratiques agressives

julie Zaugg, Hong Kong

Surpêche » Une flottille comprenant près de 300 navires de pêche chinois est actuellement massée au large du Pérou, juste en dehors de sa zone économique exclusive (EEZ), un espace de 200 milles marins (370 km) sur lequel il est souverain. «Elle a commencé son parcours au large de l’Argentine, avant de gagner les Galapagos, où elle a cumulé 73 058 heures de pêche entre le 13 juillet et le 13 août, puis de descendre plus au sud vers le Pérou, détaille Marla Valentine, une experte de la pêche illicite chez Oceana, une ONG américaine. Elle se trouve actuellement à quelques centaines de kilomètres du Chili.»

A chaque fois, la flottille chinoise est restée juste en dehors de l’EEZ de ces pays, profitant de l’abondance de vie maritime dans ces eaux – les îles Galapagos sont répertoriées au patrimoine mondial de l’Unesco en raison de leur extraordinaire biodiversité – sans pour autant enfreindre la loi. «Ce n’est pas la première fois que cela arrive mais cette année, il y a beaucou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00