La Liberté

Tapie relaxé dans l’affaire Adidas

Bernard Tapie n’est plus poursuivi pour escroquerie et détournement de fonds publics. Mais il est toujours tenu de rembourser les 404 millions d’euros perçus en 2008. © Keystone
Bernard Tapie n’est plus poursuivi pour escroquerie et détournement de fonds publics. Mais il est toujours tenu de rembourser les 404 millions d’euros perçus en 2008. © Keystone
10.07.2019

Coup de théâtre: le tribunal a libéré hier de toute charge l’ex-ministre ainsi que tous les autres accusés

Benjamin Masse, Paris

France » C’est donc une relaxe générale qui a été prononcée par le Tribunal correctionnel de Paris, dans la labyrinthique et ô combien complexe affaire Tapie. L’ex-businessman et les autres prévenus du procès dit de l’arbitrage Crédit Lyonnais-Adidas ont tous été relaxés.

Le tribunal a estimé que la preuve d’une escroquerie doublée d’un détournement de fonds publics, n’avait pas été apportée. Pour le tribunal, aucun élément du dossier ne permet d’affirmer que la sentence d’arbitrage «ait été surprise par la fraude ou par les manœuvres frauduleuses qui auraient été commises par M. Tapie».

La relaxe générale est une surprise, tant l’affaire Tapie-CDR avait nourri la chronique juridico-médiatique au cours des dernières années. Depuis les années 1990, Tapie demandait réparation à son ancien établissement financier d’une «faute» qu’aurait alors commise le Lyonnais en sa défaveur, lors de la revente de l’équipementier sportif Adidas.

Soupçons envers Sarkozy

On se souvie

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00