La Liberté

Trump évoque le report

Partager cet article sur:
31.07.2020

Présidentielle » Donald Trump a évoqué hier pour la première fois un possible report de l’élection présidentielle du 3 novembre. Il a mis en avant, sans la moindre preuve, des risques de fraude liés à l’épidémie de Covid-19. Le tweet évoquant cette hypothèse, immédiatement rejetée avec force par nombre d’élus de son camp, a été envoyé quelques minutes après l’annonce d’une chute historique du PIB américain au deuxième trimestre (–32,9%) en raison de la pandémie.

«2020 sera l’élection la plus inexacte et la plus frauduleuse de l’histoire», a lancé le locataire de la Maison-Blanche, évoquant le recours élargi au vote par correspondance. «Ce sera une véritable honte pour les Etats-Unis», a-t-il ajouté.

La Constitution américaine est claire: le président n’a pas le pouvoir de décider du report d’une élection. La date des élections étant fixée par une loi fédérale, seul le Congrès peut prendre une initiative en ce sens. Le fait que le président lui-même évoque cette hypothèse pourrait cependant contribuer à alimenter, au sein de sa base électorale, les doutes sur la légitimité du scrutin.

«Nous sommes en Amérique. Nous sommes une démocratie, pas une dictature. La Constitution fixe la date des élections en novembre. Rien de ce que le président dit, fait ou tweete ne peut changer cela», a réagi Dale Ho, de l’organisation de défense des droits civiques ACLU.

Plusieurs Etats américains veulent rendre le vote par courrier plus accessible afin de limiter autant que possible la propagation du nouveau coronavirus. Nombre d’entre eux autorisent ce système de vote depuis des années et aucune étude sérieuse n’a à ce jour fait état de problèmes majeurs, au-delà de quelques incidents isolés.

atS

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00