La Liberté

Un accord au forceps

08.02.2018

Angela Merkel salue la perspective d’un gouvernement «stable» après une alliance qui lui a coûté très cher

Propos recueillis par Pascal Baeriswyl

Allemagne »   Angela Merkel a posé hier les jalons d’un quatrième mandat de chancelière en Allemagne grâce à un accord de gouvernement conclu dans la douleur entre son parti conservateur (CDU), son allié bavarois (CSU) et les sociaux-démocrates (SPD), qui obtiennent des postes ministériels clés (lire ci-dessous).

En perte de vitesse dans les sondages, le SPD a néanmoins réussi à reprendre à la droite le Ministère des finances de la future coalition au pouvoir. Une prise qui ne lui assure ­toutefois pas le soutien des militants, qui devront encore se prononcer sur l’accord ­début mars. L’analyse de Hans Stark, politologue spécialiste de ­l’Allemagne, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne et chercheur à l’IFRI (Institut français des relations internationales).

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Dans les oreilles des programmateurs
Dans les oreilles des programmateurs

Cet été, découvrez les coups de coeur musicaux des programmateurs des festivals du canton.

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00