La Liberté

Un duel entre deux oligarques

Le scrutin de ce samedi ne passionne pas les électeurs. © Keystone
Le scrutin de ce samedi ne passionne pas les électeurs. © Keystone
23.02.2019

Pays où règnent misère et menace djihadiste, le Nigeria élit son président ce samedi

Maria Malagardis

Abuja » Après avoir été renvoyée au dernier moment, samedi dernier, l’élection présidentielle doit se tenir aujourd’hui au Nigeria. Une seule certitude: au lendemain de cette élection, c’est bien un septuagénaire riche et puissant qui sera aux commandes du pays le plus peuplé d’Afrique, avec 190 millions d’habitants.

Record de pauvreté

Alors que plus de la moitié des électeurs ont entre 18 et 35 ans, et que plus de 60 candidats sont en lice, le vrai match se joue entre deux dinosaures de la vie politique locale. Le président sortant, Muhammadu Buhari, 76 ans, qui avait déjà dirigé le pays entre 1983 et 1985 après un coup d’Etat militaire. Et son principal challenger, Atiku Abubakar, 72ans, homme d’affaires multimilliardaire, qui a été vice-président du pays de 1999 à 2007.

Dans ces conditions, le scrutin ne semble guère passionner les 84 millions d’électeurs du pays, pourtant confronté à des défis immenses. A commencer par une profonde pauvreté que même les gratte-ciel

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00