La Liberté

Un pays menacé de panne électrique

Les centrales à gaz, comme celle de Drogenbos, ne suffiront pas à pallier le manque d’électricité cet automne en Belgique. © Keystone
Les centrales à gaz, comme celle de Drogenbos, ne suffiront pas à pallier le manque d’électricité cet automne en Belgique. © Keystone
11.10.2018

Six des sept réacteurs nucléaires implantés en Belgique seront à l’arrêt à partir de la mi-octobre

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Energie » C’est la dernière histoire belge: le Plat Pays risque de connaître prochainement d’importantes pannes d’électricité. Six des sept réacteurs que compte son parc nucléaire, réparti entre la commune (devenue fantôme) de Doel, en Flandre, et celle de Tihange, en Wallonie, seront alors à l’arrêt, principalement pour des raisons de sûreté. Des problèmes de structure ont été détectés sur trois d’entre eux; deux autres doivent faire face à de sérieux problèmes de corrosion dans des conduites de la partie nucléaire de la centrale; le sixième doit subir des travaux de maintenance.

Les principaux protagonistes de l’affaire – la ministre belge de l’Energie, Marie-Christine Marghem, le fournisseur Engie-Electrabel, le gestionnaire du réseau de distribution, Elia, la Commission de régulation de l’électricité et du gaz ainsi que l’agence belge de contrôle nucléaire – se renvoient tous la responsabilité des pénuries annoncées. «Personne ne les a vues venir. C’est franchement incro

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00