La Liberté

Un pays prêt à s’enflammer

Les violences de ces derniers jours, au Kirghizistan, font craindre le pire pour cette ancienne république soviétique. © Keystone
Les violences de ces derniers jours, au Kirghizistan, font craindre le pire pour cette ancienne république soviétique. © Keystone
09.08.2019

Après l’arrestation de l’ancien président du Kirghizistan, une escalade est à craindre

Valentin Cebron

Asie centrale » Le Kirghizistan connaît actuellement une escalade de violence. Hier, à l’issue d’un deuxième assaut, les forces de l’ordre ont arrêté l’ex-président, Almazbek Atambaïev, qui vivait retranché dans sa résidence à Koï-Tach, un village non loin de la capitale Bichkek. Selon les médias, l’homme de 62 ans se serait rendu de son propre chef.

La veille au soir, une première opération policière, ordonnée par l’actuel président Sooronbaï Jeenbekov, s’était soldée par un échec: un membre des forces spéciales tué, le chef de la police dans un état critique, une cinquantaine de personnes blessées, tout ça sans parvenir à mettre la main sur Atambaïev.

1 De quoi est accusé l’ancien président?

A la tête

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00