La Liberté

Un scrutin sous tension

La campagne électorale pour la présidentielle ne semble guère avoir enthousiasmé les Congolais (ici Kinshasa), alors que le favori du scrutin, Emmanuel Shadary, reste encore peu connu du grand public. © Keystone
La campagne électorale pour la présidentielle ne semble guère avoir enthousiasmé les Congolais (ici Kinshasa), alors que le favori du scrutin, Emmanuel Shadary, reste encore peu connu du grand public. © Keystone
28.12.2018

Election présidentielle prévue samedi en RDC. Le «dauphin» de Kabila semble assuré de l’emporter

Pascal Baeriswyl

Congo (RDC) » La République démocratique du Congo (RDC) parviendra-t-elle enfin à choisir un nouveau président? Après deux ans d’attente, un report d’ultime minute il y a dix jours (pour cause de destruction d’une partie du matériel électoral), et une semaine de haute tension (voir ci-dessous), le scrutin tant attendu doit avoir lieu samedi.

Face au favori Emmanuel Shadary, désigné par Kabila, une vingtaine de candidats. Mais en l’absence d’observateurs internationaux, de nombreuses critiques liées à l’organisation de ces élections (présidentielle, législatives, provinciales) stigmatisent le pouvoir. Ainsi, le territoire a été redécoupé en 26 provinces; le fichier électoral comporte 7 millions d’électeurs suspects (dont les empreintes digitales n’ont pas été enregistr

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00