La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une caserne swiss made au Vatican

Une fondation suisse cherche à réunir 50 millions de francs pour rénover les vétustes locaux de la Garde pontificale. Vingt-cinq appartements pour loger femmes et enfants sont prévus, afin d’attirer les jeunes

Une caserne swiss made au Vatican
Une caserne swiss made au Vatican
La cour de la caserne flanquée de deux bâtiments dont les aménagements permettraient de loger 135 gardes. © Durisch+Nolli/image de synthèse
La cour de la caserne flanquée de deux bâtiments dont les aménagements permettraient de loger 135 gardes. © Durisch+Nolli/image de synthèse

Propos recueillis par Pierre-André Sieber

Publié le 30.07.2018

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Saint-Siège » La Suisse joue un rôle clé dans l’opération de rénovation et reconstruction de la caserne de la Garde suisse pontificale (GSP), qui pourrait durer jusqu’en 2024. A sa tête, Jean-Pierre Roth, ancien président de la Banque nationale suisse (BNS). Il préside la Fondation pour la restauration de la caserne de la GSP, créée à Soleure, qui pilote le projet et qui a pour mission de réunir le financement. Une affaire coûteuse devisée à 50 millions de francs suisses visant à raser et reconstruire des bâtiments vétustes datant des XIXe et XXe siècles. Interview.

L’opération de collecte de fonds que vous dirigez est-elle prête à démarrer?

Jean-Pierre Roth: Oui. Les ecclésiastiques n’aiment pas prendre des risques financiers. Il faut donc r&eac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11