La Liberté

Une première victoire pour Lafarge

Le cimentier Lafarge reste poursuivi pour ses activités en Syrie entre 2011 et 2015. © Keystone
Le cimentier Lafarge reste poursuivi pour ses activités en Syrie entre 2011 et 2015. © Keystone
08.11.2019

Le cimentier ne sera finalement pas jugé pour «complicité de crimes contre l’humanité» en Syrie

Ismaël Halissat

France » La justice française a annulé hier la mise en examen de la société pour «complicité de crimes contre l’humanité». Toutefois, Lafarge est toujours mise en cause pour financement du terrorisme. Pour maintenir son activité pendant la guerre, le cimentier s’est notamment plié aux exigences financières de plusieurs groupes armés, dont l’Etat islamique.

C’est a minima un revers. Peut-être même un tournant. La Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris a annulé hier la mise en examen de la société Lafarge pour «complicité de crimes contre l’humanité» dans le cadre de l’enquête judiciaire visant ses activités en Syrie entre 2011 et 2015. Cette mise en examen, décidée en juin 2018 et historique pour une multinationale, était depuis contestée par les avocats du cimentier français, qui a fusionné avec le Suisse Holcim en 2015. Les magistrats ont cependant confirmé la mise en examen de Lafarge et de plusieurs de ses dirigeants pour «financement de terrorisme» et/ou «m

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00