La Liberté

Veillée d'armes à Kiev

Les tensions avec la Russie ont aussi exacerbé les milieux nationalistes ukrainiens, comme ici lors d’un défilé en janvier dernier. © KEYSTONE
Les tensions avec la Russie ont aussi exacerbé les milieux nationalistes ukrainiens, comme ici lors d’un défilé en janvier dernier. © KEYSTONE
29.03.2019

Impuissant à pacifier l’est de l’Ukraine, Petro Porochenko va au-devant d’une présidentielle très périlleuse

Pascal Baeriswyl

Ukraine »  Trente-neuf candidat(e)s pour un fauteuil. Le premier tour de la présidentielle, ce dimanche en Ukraine, traduit les désillusions et la dispersion politique de tout un pays. Une Ukraine traumatisée (annexion de la Crimée par la Russie, guerre au Donbass) et rongée par une corruption contre laquelle le président Petro Porochenko a montré son impuissance, voire son cynisme.

Incidemment, c’est un acteur sans passé politique – qui fait campagne sur les réseaux sociaux – qui est en tête des sondages. L’éclairage d’Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe et chercheur associé à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) à Paris.

Petro Porochenko ne part pas favori à sa réélection. Il est accusé de dérive autoritaire et d’inaction

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00