La Liberté

Vent populiste et poussée verte

Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
Nigel Farage, le leader du Brexit Party, a des raisons de sourire: certains partis populistes et eurosceptiques ont réalisé des scores impressionnants, à l’instar de celui de l’Italien Matteo Salvini ou du premier ministre hongrois Viktor Orban. © Keystone
27.05.2019

Les conservateurs et les sociaux-démocrates ont perdu du terrain lors des élections au Parlement européen. De nouvelles coalitions devront être formées pour mener à bien les grands dossiers de l’UE

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Elections parlementaires » Les partis populistes de droite et d’extrême droite ont réalisé une percée lors des élections européennes qui ont eu lieu de jeudi à hier soir. Mais à moins de s’entendre entre eux, ce qui paraît impossible, ils ne seront pas en position de bloquer la machine de l’UE.

Quelque 416 millions d’électeurs étaient invités hier à renouveler les 751 membres du Parlement européen, qui dans la plupart des domaines (la politique étrangère et la fiscalité, en particulier, font exception à la règle), sont les «colégislateurs» de l’UE, aux côtés du Conseil des ministres des Etats membres des Vingt-Huit. Au total, plus de 15 000 candidats se sont pressés au portillon, entre jeudi et hier soir.

Résultats très partiels

En fonction de

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00