La Liberté

Vincent Lambert débranché

Pour la mère de Vincent Lambert, son fils ne serait pas «en fin de vie» mais seulement «handicapé». © Keystone
Pour la mère de Vincent Lambert, son fils ne serait pas «en fin de vie» mais seulement «handicapé». © Keystone
21.05.2019

L’infirmier est en état végétatif depuis 10 ans. Le débat sur la fin de vie fait rage

Benjamin Masse, Paris

France » L’arrêt des traitements apportés à Vincent Lambert, ce patient tétraplégique en état végétatif depuis un accident de la route il y a 10 ans, a débuté hier matin au Centre hospitalier universitaire de Reims. Cette décision a lieu après une longue bataille entre différents membres de la famille, certains souhaitant cet arrêt des soins tandis que d’autres s’y opposaient.

La bataille juridique a débuté en 2013 entre son épouse, Rachel, favorable à l’arrêt du traitement, et ses parents, Viviane et Pierre, qui refusent de voir mourir leur fils. «Ce sont des monstres, des monstres! Ce sont des nazis!» a réagi Viviane Lambert, 74 ans, à l’annonce de la décision. Depuis plusieurs années, les parents, fervents catholiques, se battent pour éviter cette issue, demandant que leur fils, qu’ils considèrent comme handicapé, soit placé dans une unité spécialisée. Son épouse, en revanche, a, elle, toujours plaidé que Vincent Lambert «n’aurait pas souhaité cet acharnement à le mainten

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00