La Liberté

L'Ethiopie est aussi dans le deuxième millénaire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
12.09.2007

Avec plus de sept ans de retard sur le reste du monde, l'Ethiopie se préparait hier à entrer dans le nouveau millénaire, selon son calendrier, avec des festivités qui devaient durer toute la nuit à Addis-Abeba, la capitale.Le premier ministre Meles Zenawi a décrit cet événement comme une «renaissance» pour l'Ethiopie, mais à Addis-Abeba l'enthousiasme des habitants était tempéré par le prix élevé des réjouissances et une situation politique tendue.Un concert du groupe de hip-hop américain «Black Eyed Peas» devait notamment être organisé dans une salle construite spécialement pour l'occasion. Mais le prix de la place s'élevait à 170 dollars (123 euros), soit deux fois le salaire mensuel moyen. Yoself Passew, un habitant d'Addis-Abeba ne prévoyait pas de faire la fête hier, mais espère trouver un bon travail en 2000. «C'est mon souhait», a-t-il confié.L'Ethiopie, un des pays les plus pauvres du monde, suit le calendrier copte qui affiche un décalage de sept ans avec le calendrier grég

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00