La Liberté

L’image de la Suisse et la réalité

Partager cet article sur:
04.02.2020

Paroles, paroles, paroles et n’importe quoi… De beaux discours sur la santé, sur le prix des médicaments et des primes d’assurances, etc. La réalité se montre bien différente des paroles, quand on prend la peine de suivre ce qui se passe lors des décisions fédérales…

Déjà en octobre 2018, la Suisse est le seul pays à ne pas ratifier la convention sur le tabagisme et, en 2019, le conseiller fédéral Cassis fait financer différentes inaugurations et autres par les fabricants de cigarettes. La même année, il engage d’ex-collaborateurs de Nestlé pour créer, bien sûr aux frais de la population, une fondation pour la Genève internationale.

Puis, en bon larbin de Nestlé, il engage à la Direction du développement et de la coopération (DDC) une personne dont le principal travail était de surveiller, pour Nestlé, les ONG qui défendaient le droit à l’eau des populations…

Cerise sur le gâteau, après les belles déclarations du conseiller fédéral responsable du Département de l’intérieur concernant la baisse du prix des médicaments, on apprend que la Suisse, dans le sillage des Etats-Unis et du Royaume-Uni, fait partie des trois seuls pays opposés à la demande de transparence vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique.

Si l’on y ajoute les dérogations concernant la vente de matériel militaire à des pays en conflit, la modification de règlements pour permettre aux lobbies d’avoir connaissance des séances des commissions, on se retrouve bien loin de l’image de pays aux traditions démocratiques et humanitaires que la Suisse essaie de donner d’elle-même.

Jean-Claude Monnat,

Corminbœuf

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00