La Liberté

La famille humaine au musée

Partager cet article sur:
14.07.2020

L’exposition des œuvres d’Antonio Bruni, présentée à Bulle, fascine le visiteur frappé par sa vision colorée de la fraternité humaine (La Liberté du 18 juin, «Le mystère Antonio Bruni au musée»). L’artiste, né en 1947 à Belfaux d’un père tzigane et d’une mère tessinoise, développe des liens au Tessin et à Fribourg, apprend à dessiner à Lausanne et se familiarise dès 1976-1977 avec les alpages gruériens.

Il voyage pour découvrir le monde et comprendre le sens des cultures héritées. Il est fasciné par la Grèce, par l’Inde du Nord et son art populaire du Mithila. Il s’installe aux Blancs Ruz sur les hauteurs de la commune de Charmey, installe son atelier dans un cabanon proche de la rivière, non loin de la chartreuse de la Valsainte.

Par sa vie, Bruni se sent lié aux plus anciennes cultures du monde. Il transmet par ses œuvres un message de fraternité qui englobe aussi bien l’héritage chrétien que le bouddhisme, qui réconcilie l’Orient et l’Occident, qui respecte les traditions héritées des siècles et les fait connaître.

Le beau livre Antonio Bruni, l’élan vital, publié par l’équipe du Musée gruérien aux Editions de l’Hèbe permet d’approcher une chaleureuse interprétation de la fraternité humaine.

Jean-Baptiste de Weck,

Fribourg

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00