La Liberté

La passion a déserté les gradins

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La passion a déserté les gradins © Keystone
La passion a déserté les gradins © Keystone
Partager cet article sur:
05.10.2020

Le sport a repris, mais, dans les stades, l’ambiance est en berne. L’absence des ultras n’y est pas étrangère

François Rossier

Ultras » Depuis jeudi dernier, les spectateurs sont de retour en nombre dans les gradins. Les patinoires ont pu être remplies aux deux tiers pour un record de 7243 personnes au Hallenstadion de Zurich, vendredi, lors de la venue de Gottéron. Le football a fait encore plus fort ce week-end avec un pic à 11’660 spectateurs, dimanche au Wankdorf, pour le match entre Young Boys et Vaduz. Si le public garnit à nouveau les enceintes sportives et que, sous les masques, on devine quelques sourires soulagés, l’ambiance, elle, est en berne.

A l’exception de deux ou trois salves d’applaudissements et d’un ou deux chants étouffés, les stades ont sonné creux. Et ce n’est pas la musique, aussi omniprésente qu’assourdissante, qui a permis de faire illusion. Les ultras, qui assurent habituellement l’ambiance et l’animation, ont déserté les gradins. «

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00