La Liberté

Le nucléaire comme solution à la pénurie? Non merci

Publié le 03.09.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Faut-il en rire ou en pleurer? Le spectre de la pénurie électrique réveille les ambitions des pronucléaires. Mais au palmarès déjà impressionnant de leur incompétence quant à la gestion globale de la production nucléaire – pas de solution pour les déchets radioactifs, ni pour l’approvisionnement en uranium par exemple – vient s’ajouter une problématique évidente depuis cet été: le réchauffement des rivières qui sont sollicitées pour le refroidissement des centrales.

A la mi-juillet, on signalait que les activités de Beznau devaient être réduites de 50% à cause du réchauffement de l’Aar. Alors Mesdames et Messieurs, comment allez-vous faire passer la pilule, sachant que les épisodes caniculaires vont désormais revenir chaque année?

Comment admettre, comment comprendre et aussi comment intégrer que nous devons tous absolument adapter nos modes de vie et de consommation pour faire face au défit gigantesque que représente le changement climatique? Que notre addiction énergétique est une question urgente à résoudre sine qua non pour donner une chance au futur?

Nucléaire: non merci! Baisse généralisée et encadrée de la consommation: oui!

Catherine Choffat,

Grandcour

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11