La Liberté

Les Verts méritent un siège

06.12.2019

Le nouveau Parlement fédéral a commencé ses travaux cette semaine. Cette session sera dominée par le sujet de la représentation des partis au Conseil fédéral. La demande des Verts d’y obtenir un siège me paraît absolument légitime, au vu du nouveau rapport de forces sorti des urnes.

Pour éviter de leur accorder ce siège, les autres partis assènent des arguments tels que «il faut laisser le temps au parti de faire ses preuves», ou «nous verrons le résultat des Verts aux prochaines élections». Ces arguments ne sont plus valables au XXIe siècle. Tout va plus vite, et l’urgence climatique n’est pas à réévaluer dans 4 ans. C’est maintenant qu’il faut agir! Les partis dits traditionnels, qui ont curieusement verdi leur discours avant les élections, feraient bien de tenir compte de l’impatience des jeunes qui manifestent et attendent des actions concrètes.

Le siège revendiqué par les Verts devrait leur être accordé en ne réélisant pas Ignazio Cassis. Le chef des Affaires étrangères n’a de cesse de démanteler une politique étrangère qui a longtemps fait la grandeur de la Suisse. Ses attaques «trumpistes» contre les institutions internationales sont un perpétuel camouflet à la diplomatie suisse et ne sont pas dignes d’un gouvernement collégial.

Il serait souhaitable que les partis gouvernementaux actuels, ainsi que leurs élus fribourgeois, fassent fi de la politique politicienne et saisissent la chance de donner à ce pays un gouvernement représentatif de la volonté populaire exprimée cet automne dans les urnes.

Christophe Gendre, Le Mouret

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00