La Liberté

Il ne demande qu’à être dompté

Gris est la particularité de la version limitée A90 de la Toyota GR Supra. © LDD
Gris est la particularité de la version limitée A90 de la Toyota GR Supra. © LDD
05.06.2019

Il était attendu depuis 17 ans, le nouveau coupé sportif Toyota Supra ne perd pas ses fondements

Jean-Jacques Robert/Madrid

Toyota GR Supra » Supra est à Toyota ce que NSX est à Honda, à savoir une véritable image de marque sportive des constructeurs nippons. Découlant de ses récents succès en et hors-piste, Toyota a créé un département compétition dénommé Gazoo Racing (GR). C’est à lui qu’a été confié le soin de remettre sur roues ce que les puristes Supra n’osaient plus espérer. Mais il aura fallu faire un petit tour du côté de Munich pour que le projet prenne forme avec la complicité de BMW. En effet, le nouveau cabriolet BMW Z4 et le nouveau coupé Toyota Supra disposent d’une base commune avec un châssis et un moteur identiques. Et pourtant, extérieurement rien ne laisse supposer une consanguinité de ces deux supersportives.

L’âme du coupé sportif Toyota est née à la fin des années soixante avec la 2000 GT et plus tard la Celica. C’est en 1978 que la première Supra a fait son apparition. Quatre projets se sont succédé logiquement jusqu’en 2002 dans un concept sportif bien déterminé. Les formes anguleuses des premiers modèles ont fait place à des galbes plus en rapport avec l’esprit de la compétition. L’intermède du coupé GT86 intervenu en début de décennie avec l’apport du moteur boxer de Subaru a laissé quelques inspirations notamment au niveau du design. Mais cette 5e Supra a retrouvé ses canons de base avec un moteur six cylindres en ligne. Et pour garantir l’efficacité d’un vrai coupé sportif les deux places arrière ont été sacrifiées.

Pedigree Racing

Véritable icône de la marque Toyota, la nouvelle Supra arbore le label GR précisant ainsi son pedigree Gazoo Racing. Deux ans de développement commun chez BMW pour le choix de la mécanique et du châssis, et les ingénieurs nippons s’en sont retournés quatre ans à leurs ordinateurs pour emballer le contenu de ce petit bolide. Les puristes feront un peu la moue, car la touche BMW ne peut leur échapper, spécialement l’aménagement de l’intérieur, l’instrumentation et la logique multimédia qui ont une forte empreinte bavaroise. Mais pour tout le reste, Toyota a apprêté sa GR Supra à sa sauce.

Avec pour piste de jeu et de référence le circuit du Nürburgring, l’ingénieur en chef Tetsuya Tada et son équipe ont mis tout leur savoir-faire en compétition pour obtenir un coupé sportif digne de la lignée des précédentes Supra.

Moteur six cylindres en ligne turbo et les roues arrière motrices ont été les deux éléments de base pour le développement de ce coupé. Et le fil rouge fut basé sur l’agrément de pilotage. Rien au niveau suspensions, châssis, freins et aides au pilotage n’a été négligé pour faire de cette Supra un bijou d’efficacité. La boîte automatique 8 vitesses retenue manque juste un poil de répondant en usage sportif, comme nous avons pu le constater sur le circuit de Jarama. Les anciens compétiteurs regretteront peut-être l’absence d’une option boîte mécanique. 340 chevaux pour 1500 kilos, la nouvelle GR Supra n’a jamais été aussi vitaminée. Et pourtant ce n’est pas forcément une bête de course. Même avec des accélérations dignes d’une bonne moto sportive (0 à 100 km/h en 4,3 sec), elle reste domptable. Nul besoin d’être pilote de course pour en tirer la quintessence.

Plaisir des sens

Tout est dans le plaisir des sens; chacun peut y aller de sa note personnelle tant les réglages mécaniques, dynamiques et d’aide au pilotage sont nombreux. Le tout est géré via la console centrale pour autant que l’on soit aguerri à cette gestion des multimédias. Et la RC Supra ne manque pas d’atouts à ce niveau, branchée de partout qu’elle est et comme il se doit à l’heure actuelle.

Pour la Suisse, seule la version Premium de la CR Supra, comportant notamment des jantes alu forgé de 19 pouces, l’affichage tête haute et les sièges en cuir, sera importée. Le prix de référence de 79 900 francs ne sera modifié que par le choix spécifique d’un des 7 coloris à disposition. Livrées dès cet été, les 150 Toyota GR Supra allouées cette année pour la Suisse sont pour l’essentiel déjà vendues.


Une édition limitée pour la GR Supra A90

La 5e génération de la Toyota Supra est l’occasion de marquer le coup. Cet événement historique est célébré par le lancement conjoint d’une série limitée de Toyota GR Supra portant le label A90. Limitée à 90 exemplaires pour l’Europe, la A90 se présente sous une livrée gris mat et des reliefs particuliers sur la carrosserie. En dehors du pack Premium, elle se distingue par des jantes en alu forgé noir. L’habitacle exclusif comporte des inserts de cuir rouge, une baguette de carbone et la signature d’Akio Toyoda, le président de Toyota, qui est à la source de ce projet Supra. Le prix a été fixé à 90 000 francs; les dix A90 attribuées à la Suisse ont déjà trouvé preneurs. JJR


En chiffres

Dimensions: Longueur/largeur/hauteur4379/1854/ 1292 mm.Empattement 2470 mm.

Motorisation: Essence: 6 cylindres en ligne 2998 cm3 (340 ch/ 500 Nm)Injection directe, simple turbo à double entrée

Prix: 79 900 fr. (90 000 fr. version AC90)

Options: Coloris 450 à 1100 fr.

Boîte: Automatique sport 8HP 51 à 8 rapports.

Disponibilité: Eté 2019

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00