La Liberté

Mieux que l’essence et le diesel?

Seat Ibiza TGI: une ­technologie au point et un prix d’appel à 18 500 fr. © LDD
Seat Ibiza TGI: une ­technologie au point et un prix d’appel à 18 500 fr. © LDD
S’approvi­sionner en gaz: aussi simple que de faire le plein ­d’essence. © LDD
S’approvi­sionner en gaz: aussi simple que de faire le plein ­d’essence. © LDD
Deux jauges séparées pour le gaz et ­l’essence © LDD
Deux jauges séparées pour le gaz et ­l’essence © LDD
18.04.2018

L’offre du gaz s’est étoffée, la technologie est au point et ce carburant est économique et peu polluant

Denis Robert

Gaz naturel/biogaz »   Un test de la Seat Ibiza TGI confirme la simplicité d’utilisation du moteur alimenté au gaz. Ce carburant est certes fossile, mais c’est aussi l’hydrocarbure le plus simple provenant des profondeurs de la terre. Composé pour l’essentiel de méthane (CH4), il est transporté par des gazoducs souterrains vers les lieux de consommation. En Suisse, le gaz naturel est mélangé à environ 20% de biogaz; donc du méthane renouvelable, produit par fermentation de déchets végétaux. De ce fait, mais ­aussi de par sa composition chimique, le gaz naturel/biogaz émet nettement moins de gaz à effet de serre que les carburants liquides conventionnels. Et il est aussi moins néfaste pour la santé, puisqu’il n’émet pas de particules fines et réduit les émissions d’oxyde d’azote d’environ 95% par rapport au diesel et de moitié par rapport à l’essence. Précision importante: le gaz naturel/biogaz n’a rien à voir avec le GPL (gaz de pétrole liquéfié), que certains automobilistes utilisent encore dans quelques pays.

Moins cher à la pompe

L’aspect écologique s’accompagne d’un avantage économique dont profite le consommateur. Le gaz naturel bénéficie en effet d’une réduction de la taxe sur les huiles minérales prélevée par la Confédération, et le biogaz en est même totalement exempté. Une petite comparaison, pour se faire une idée: 1 kilo de gaz naturel/biogaz coûte grosso modo le même prix à la pompe qu’un litre d’essence ou de diesel, mais contient une quantité d’énergie correspondant à 1,47 litre d’essence ou 1,35 litre de diesel. D’où une économie en frais de carburant à laquelle peuvent s’ajouter, à l’achat d’un véhicule à gaz naturel/biogaz, diverses incitations financières (subventions, taxe cantonale réduite, assurance).

A ces critères écologiques et économiques, il convient d’opposer les inconvénients que peuvent représenter une offre de modèles peu diversifiée, un réseau de stations-service encore lacunaire (voir ci-dessous) et les supposées difficultés de manutention susceptibles de décourager certains automobilistes. Mais qu’ils soient rassurés, ces réserves n’ont plus de raison d’être aujourd’hui. Pour nous en convaincre, nous avons testé la Seat Ibiza TGI. Cette petite voiture de dernière génération est animée par un moteur 3 cylindres turbo de 0,9 l de cylindrée et 90 ch, optimisé pour fonctionner au gaz naturel/biogaz et à l’essence. La réserve de carburants comprend 13 kilos de gaz naturel comprimé et la quantité normale d’essence, à savoir 40 litres. De quoi parcourir jusqu’à 1300 km d’une seule traite, sachant que la commutation en mode essence se fait automatiquement dès que la réserve de gaz est épuisée. A ce régime-là, la relative dissémination des stations-service vendant du gaz naturel n’a plus guère d’importance.

Sécurité garantie

Faire le plein de gaz est d’une simplicité enfantine aussi. L’orifice de remplissage est situé derrière la trappe à carburant, à côté de celui d’essence. S’approvisionner en gaz ne prend pas plus de temps et l’opération s’interrompt automatiquement quand le réservoir est plein. Et pas d’appréhension non plus du point de vue sécurité, puisque le gaz naturel – contrairement au GPL – est plus léger que l’air et ne présente donc pas de risques d’explosion ou d’asphyxie par accumulation dans les points bas. C’est pour cela aussi qu’il n’est frappé d’aucune interdiction dans les garages ou parkings souterrains.


 

23 modèles et 145 stations

Selon la brochure éditée par l’industrie gazière, il existe actuellement en Suisse plus d’une vingtaine de modèles fonctionnant au gaz naturel/biogaz. Outre Seat (Mii, Ibiza, Leon, Leon ST), les marques Audi (A3 Sportback, A4 Avant, A5 Sportback), Fiat (Panda, Punto, 500L, Qubo, Doblo), Opel (Astra, Astra Sports Tourer, Zafira, Combo), Skoda (Citigo, Octavia) et VW (Eco up!, Polo, Golf, Golf Variant et Caddy) ont de tels modèles à leur catalogue. Le réseau de stations-service publiques délivrant du gaz naturel/biogaz à la pompe, en constant développement, compte 145 points de vente, dont 37 en Suisse romande. La palme revient au canton de Vaud avec 20 points de vente, suivi de Genève (6), du Valais (4), de Fribourg (3), de Neuchâtel (2) et du Jura (1). Pour la Berne francophone, il y a aussi une station à Bienne. DR

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00